Le Virtual Boy est la toute dernière console de jeux développée par Gunpei Yokoi, créateur de la Game Boy et des célèbres Game&Watch (jeux à cristaux liquides fabriqués par Nintendo au début des années 80), si l’on excepte la Wonderswan. C’est aussi l’unique échec du constructeur japonais à ce jour. Au milieu des années 90, les fabricants avaient pour habitude de lancer successivement leurs consoles sur les marchés japonais, américain et européen.

Malheureusement, les ventes furent si décevantes que Nintendo renonça au lancement européen. Sa conception s’inspirait des prototypes de réalité virtuelle, très à la mode à l’époque, qui immergeaient l’utilisateur dans un univers en 3D. Le principe : un casque virtuel qui envoie une image différente à chaque œil et procure une impression de profondeur. La technologie fonctionne correctement mais va se heurter à la réalité des coûts de fabrication. De plus, une fois l’effet de surprise passé, il ne reste plus qu’un sentiment d’inconfort visuel pour les joueurs dont certains n’hésitent pas à porter plainte. Malgré le concept innovant, Nintendo doit retirer ses exemplaires et seulement 770 000 machines trouveront acquéreurs. Pour toutes ces raisons à la fois, le Virtual Boy est un objet très convoité par les collectionneurs.
 

Vous pouvez également aimer :