Afin de répondre à la puissante Megadrive de Sega sortie deux ans auparavant et qui dévore peu à peu des parts de marché, Nintendo décide de développer une nouvelle console : la Super Famicom (Super Nintendo en Europe).

Apparue tardivement en Europe en 1992, ce nouveau modèle que l’on doit au même ingénieur qui a réalisé la NES peut afficher des effets de rotation et de zoom incroyables pour l’époque. Aux côtés des classiques Mario et Zelda, références que la société décline ici dans des versions plus abouties, Nintendo créée de nouvelles productions à sensations fortes : Super Mario Kart, F-Zero ou encore Pilot Wings. Trois titres qui utilisent le fameux Mode 7, une technique d’affichage permettant de simuler de la 3D et dont seule la Super Nintendo est capable à l’époque.

Les séries Street Fighter, Secret of Mana  ou Final Fantasy publiées par Capcom et Square, complètent une logithèque irrésistible. Et Nintendo ne s’arrête pas là, puisqu’il offre la possibilité de télécharger des jeux sur disquettes bien avant les consoles reliées à Internet mais uniquement au Japon, via le Satellaview. Si l’on excepte les ventes de la Wii, il s’agit de la console de salon la plus vendue par Nintendo. Au total, plus de 2000 jeux seront développés sur ce support jusqu’en 2003, soit trois ans après la sortie de la PlayStation 2 !

Vous pouvez également aimer :