La PC-Engine GT n’est rien d’autres qu’une PC Engine portable appelée également TurboExpress ou Turbo GT aux Etats-Unis, qui est sortie en 1990 au Japon. Longtemps considérée comme la « Rolls-Royce » des consoles portables par ses qualités graphiques et son catalogue imposant directement issu de la PC-Engine mais aussi son prix prohibitif qui ne la laissait pas à la portée de toutes les bourses, la PC-Engine GT n’a pas connu le succès escompté malgré des qualités intrinsèques irréprochables.

A sa sortie, son prix élevé, plus de 350 euros, l’incompatibilité des catalogues japonais et américains (la console étant zonée) et une consommation d’énergie trop importante* ont fini par achever cette plateforme qui reste à jamais gravée comme un coup de coeur pour tous ceux qui l’ont essayé. Il était également possible d’y adjoindre un tuner TV pour capter ses émissions favorites mais uniquement sur les marchés américains et japonais, la console n’étant pas sortie en Europe. Un demi échec donc de la part de Nec qui ne sortira plus aucune console portable par la suite.

* : Six piles R6 ne dépassant pas les trois heures d’autonomie pour fonctionner.

Vous pouvez également aimer :