Jusqu’alors ancré aux domaines des ordinateurs et des baladeurs numériques, Apple s’attaque en 2007 à un secteur qui lui est totalement méconnu, celui des téléphones portables. Profitant de son expertise dans l’univers des nouvelles technologies, la société commercialise en juin 2007 l’iPhone, l’un des tout premiers téléphones intelligents, un appareil doté du système d’exploitation iPhone OS regroupant les caractéristiques d’un PDA, d’un iPod et d’un client internet.

Malgré son prix excessif, qui frôle les 700 euros sans abonnement, l’iPhone rencontre un succès phénoménal de par ses nombreuses innovations, plus de 300 selon Apple, parmi lesquelles l’on trouve l’écran tactile, une boîte de messagerie vocale visuelle, mais surtout l’App Store. Cette plateforme de téléchargements unique en son genre permet de télécharger sur les appareils iOS les applications gratuites ou payantes distribuées par des amateurs, ou des studios professionnels. Avec plus de dix milliards de téléchargements en janvier 2011, des jeux vendus moins chers que sur PlayStation Portable et Nintendo DS, mais surtout un rendu graphique quasi-identique, l’iPhone, Apple et son App Store sont devenus les plus sérieux concurrents de Nintendo et Sony.

Vous pouvez également aimer :