L’entreprise Mattel, société américaine spécialisée dans la fabrication de jouets, lance en 2006 l’HyperScan : une nouvelle console de salon destinée à un très jeune public, utilisant la radio-identification.

Cette technologie permet de récupérer des données à distance grâce à des affichettes ou marqueurs pouvant prendre la forme d’étiquettes et de cartes, principalement utilisées dans les grandes surfaces. Proposée pour 69,99 dollars à sa sortie, l’HyperScan est vendue dans une version cube box comprenant : la console, une manette, le jeu X-Men et six cartes X-Men.

Mise sur le marché quasiment au même moment que la PlayStation 3 et la Wii, l’HyperScan ne parvient malheureusement pas à conquérir son public et sombre en dépit d’un prix de vente revu à la baisse de plusieurs dizaines de dollars. En 2007, quelques mois après sa sortie, l’HyperScan est abandonnée par Mattel, un coup dur pour la firme américaine qui avait connu le succès 30 ans auparavant avec l’Intellivision, l’une des plateformes les plus populaires de sa génération. Quatre années après sa sortie, les jeux HyperScan se comptent donc sur les doigts d’une seule main, sans oublier la poignée de projets abandonnés. Un collector pour tous ceux qui voudraient acheter l’intégralité des consoles sorties jusqu’à présent. 

Vous pouvez également aimer :